Blog de Djan GICQUEL

Informagicien, crypto-convaincu, adorateur des internets 2.0, des chats et des logiciels libres

Programme numérique des candidats

Publié le vendredi 1er avril 2022, par Djan

Mis à jour le samedi 9 avril 2022

Mots clés : GAFAM, politique,

Je vous propose un panorama des programmes numériques des candidats aux élections présidentielles. J’ai essayé de rester le plus neutre possible, mais j’ai reformulé certains passages pour faciliter la lecture. J’ai également supprimé les jugements de valeur pour ne garder que les propositions concrètes.

J’ai également fait une petite analyse rapide des sites web et des domaines. Si on peut retenir que souvent les sites et les emails sont gérés par des hébergeurs français, ils contiennent tous des pisteurs GAFAM.

Merci à Maxime et Tristan pour la relecture.

 Yannick JADOT : programme

Yannick Jadot propose ;

  • de réduire la surproduction numérique par l’augmentation significative de l’éco-contribution sur les appareils électroniques pour financer les filières de réemploi et de recyclage
  • lutter contre l’obsolescence programmée en doublant les durées de garantie et en les renouvelant en cas d’échange pour panne ou de réparation
  • interdire les écrans numériques publicitaires
  • garantir à toutes et tous l’accès au numérique
    - déploiement de la fibre et le réseau mobile sur tout le territoire et offre d’un l’accès à la wifi gratuit dans tous les bâtiments publics
    - mise en place de tarifs très sociaux pour les équipements numériques
    - former et accompagner les jeunes, les aînés et toutes les personnes en difficulté face aux outils informatiques
  • Protéger les libertés face à aux réseaux sociaux
    - créer un organisme pour la transparence et l’éthique des algorithmes qui aura pour rôle de suivre et d’alerter sur les logiciels et algorithmes qui mettent en danger les libertés et le droit à la vie privée
    - renforcer les moyens de la lutte contre la cybercriminalité, le harcèlement et la haine en ligne pour ne pas avoir à faire reposer la modération ou la suppression de contenus uniquement sur le secteur privé, d’une part, et éviter l’écueil d’une censure algorithmique ou policière qui porterait atteinte de façon disproportionnée à la liberté d’expression
    - organiser un débat européen autour de l’émergence d’un écosystème numérique diversifié, déconcentré et démocratiquement contrôlé, avec l’instauration de nouvelles normes européennes anti-trust.
  • garantir l’accessibilité universelle
    - créer une Agence de l’accessibilité universelle chargée de veiller au respect des normes d’accès aux services et transports publics, aux médias et aux sites internet essentiels pour les personnes en situation de handicap
    - nous généraliserons la traduction en français Facile à Lire et à Comprendre (FALC)
    - généraliser l’installation de repères sensoriels et visuels et les pratiques de numérique inclusif

source : https://assets.nationbuilder.com/themes/6181b6eb4445ea720389b314/attachments/original/1648232746/programme_des_ecologistes.pdf

 Yannick JADOT : Site web

https://www.jadot2022.fr/programme
Le site web est hébergé par OVH. Ce qui est finalement cohérent avec « un écosystème européen numérique diversifié ». Cependant la plupart des autres, une grande partie du contenu est hébergé par des CDN US comme Cloudflare et Akamai. Il intègre également des pisteurs Google. Son site utilise également NationBuilder. Les emails sont gérés par Google.

 Nicolas DUPONT-AIGNAN : programme

Retrouver notre souveraineté numérique
- Créer ou récupérer des acteurs et des outils numériques souverains français liés à l’hébergement, au transport de l’information, aux réseaux sociaux, aux chaînes de blocs, au streaming, non censurés et rayonnants dans la francophonie et spécialement l’Afrique.

  • Lancer notre propre moteur de recherche (un « google » francophone)
  • Lancer nos propres réseaux sociaux (l’Asie sachant le faire hors GAFAM), plateformes de streaming, un magasin digital d’applications et de contenus (tous médias) indépendants pour un rayonnement culturel en partenariat avec le monde francophone, africain en particulier (le français deuxième langue mondiale en 2050), et des clients européens ou mondiaux qui acceptent une alternative aux solutions américaines ou asiatiques.
  • Reprendre le contrôle sur les multinationales numériques en exigeant l’hébergement des données issues d’usagers français en France par des acteurs indépendants ou étatiques avec un vrai droit à l’oubli et une possibilité faible de traçage pour l’usager ou d’exploitation marketing sans consentement.
  • Sortir du projet européen GAIA-X pour des projets franco-français, à la dimension de nos besoins, sous l’égide de l’INRIA et surtout entièrement « dégafaméisés ».
  • Prendre les initiatives pour faire de la France la championne des logiciels libres et déploiement de logiciels souverains, notamment pour garantir la sécurité des systèmes d’exploitation utilisés par l’État, dont notre armée, et des données de nos entreprises stratégiques ou adhérentes à cette nécessité.
  • Obliger tous les dirigeants, hauts fonctionnaires personnels sensibles à utiliser des moyens de télécommunication sécurisés, protégés de tout risque d’espionnage.
  • Avoir des mégacentres de calculs et d’hébergement de données, écoresponsable et même producteurs d’énergie pour le chauffage collectif ou individuel.

Protéger nos chercheurs, nos jeunes pouces et grandes sociétés des partenariats transnationaux forcés et des acquisitions étrangères sur 4 domaines cruciaux : l’IA, les semi-conducteurs, l’optique et l’informatique quantique

  • Reprendre en main le sujet de l’IA avec des acteurs et des outils français libres du monopole des GAFAM sur ces sujets
  • Sécuriser notre autonomie et notre fourniture en composants (semi-conducteurs) pour notre industrie
  • Avoir nos solutions industrielles numériques 4.0 (intégrant de l’IA) ainsi qu’une autonomie sur la robotique et les machines manufacturières dont les imprimantes 3D sans oublier d’assurer notre alimentation en consommable pour ces équipements
  • Favoriser une chaîne complète de la recherche, la conception, à l’industrialisation et à la production de systèmes quantiques français
  • Conserver un réseau filaire et hertzien (87% des foyers atteignables en 2022) national (pluri-installation supprimée au profit d’ORANGE) par le biais d’un renforcement de l’ARCEP qui déploiera et maintiendra ces équipements de Très Hauts Débits sur tout le territoire métropolitain et ultramarin (sous-traitance réduite nécessaire)
  • Prendre à bras-le-corps le sujet du satellitaire (cas des mégaconstellations type Starlink d’Elon Musk ou OneWeb britannique) car le seul acteur non US-Asie serait le Lichtenstein et la société Trion Space sous la houlette chinoise.

Assurer une formation et un accompagnement continu au numérique, adaptés et efficaces pour tous, avec prise en compte de l’illectronisme, une sanctuarisation sans digital à l’école élémentaire mais excellence numérique dès le collège.

  • Revaloriser le travail manuel indissociable de la digitalisation de tous les actes. Cesser d’exclure les gens brillants des circuits manuels et rénover les filières spécialisées pour former les futurs ouvriers, capables d’exploiter les outils du numérique en fabrication additive en particulier (impression 3D Métallique, verre, béton …).
  • Concentrer les moyens dans des filières professionnelles d’excellence et mettre fin à la dilution des formations au numérique.
  • Dès le collège et surtout au lycée, avoir une haute exigence en programmation/codage, algorithmie, conception de systèmes et en manipulation des outils digitaux (conception 3D avancée pour les NFT et métavers, simulation, impression 3D, création d’une agrégation du numérique sur ces savoirs)
  • Désaliéner nos enfants, nos entreprises, nos associations, nos services, toute la société des GAFAM avec systématiquement une alternative OpenSource® ou française hors de leur giron (génie logiciel, conception 3D, réalité virtuelle).
  • Créer un label d’autonomie sur tous produits numériques (symbolique type nutri-score)
  • Intensifier les formations aux métiers du numérique au sein de Pôle emploi et dans la formation professionnelle continue, en proposant une formation à l’informatique et à l’entreprenariat aux demandeurs d’emploi et employés – indépendants désireux de créer leur entreprise dans le numérique ou de se reconvertir
  • Accompagner les citoyens illectronisés, leur nombre étant, actuellement, incompressible sur les anciennes générations ou les situations de handicaps cognitifs
  • Lutter contre la précarité numérique au niveau local en implantant un maillage fin de Tiers–Lieux équipés en standard de différents équipements.

Lutter pour les libertés individuelles menacées par le numérique avec un moratoire sur l’exploitation des objets connectés, des formes de crédit social, et un droit à la non-traçabilité des individus et ce, par les objets personnels ou ceux de la ville connectée.

  • Rappeler qu’aucune raison sécuritaire, pandémique, climatique, ne doit astreindre l’individu à une surveillance omniprésente de ses faits et gestes.
  • Une révision sous forme d’une loi constitutionnelle assurera cette interdiction de traçabilité sur le territoire français sans consentement libre, éclairé et enregistré
  • Veiller à ne pas connecter nos maisons, véhicules, biens pour des raisons de tarification pénalisante (l’énergie avec des compteurs « post-Linky » alors capables de contrôler et de taxer différemment suivant la destination de la consommation), de surveillance ou d’assurance à primes différentielles qui nuisent à la liberté de mouvement et de pensée de l’individu.

Construire un véritable Cloud français souverain et surtout un Espace Numérique du Citoyen Français (ENCF) en alternative aux GAFAM.

  • Création d’un hébergement souverain français en remettant en cause le choix de solution des GAFAM licenciées (Cloud de Confiance)
  • Création de l’ENCF alloué dès la naissance avec des fonctions gratuites et optionnelles débridées suivant l’âge du citoyen

source : https://2022nda.fr/projet/sciences-souverainete-industrielle/

 Nicolas DUPONT-AIGNAN : Site web

https://2022nda.fr/
Le site web intègre des pisteurs Google. Il est hébergé derrière un serveur CDN Cloudflare. Les emails sont gérés par OVH, une entreprise française.

 Jean LASSALLE : programme

Créer une nouvelle discipline pour maîtriser les outils numériques (et non plus les subir). Créer un CAPES spécifique.

source (p5) : https://jl2022.fr/wp-content/uploads/2022/03/Programme-A4-V5-25_02_22.pdf

 Jean LASSALLE : Site web

https://jl2022.fr/
Le site en lui-même est servi par des CDN. On retrouve Cloudflare et Edge Cast, Bootstrap. Il intègre bien entendu des pisteurs Google et Facebook. Ou encore Mailjet mais aussi Twitter ou les pisteurs maison de Wordpress. Ce qui est intéressant c’est qu’il est hébergé par un prestataire US du nom de Pressable (siège situé à Houston) dont le CDN fait partie du site. Mais le serveur de nom est celui d’une boite bien française à savoir Gandi. Les emails, eux, sont gérés par Google.

 François ASSELINEAU : programme

  • Nous défendrons la souveraineté numérique de la France, et nous nous protégerons contre les interférences et espionnages extérieurs, en accompagnant les administrations d’État. services publics et entreprises publiques vers l’utilisation de solutions informatiques françaises ou libres.
  • Nous taxerons les multinationales géantes du net en particulier les GAFAM.) sur leurs profits réalisés grâce au marché français, sous peine d’exclusion de ce marché.
  • Nous prendrons la tête d’une initiative internationale pour faire reconnaître le rôle de service public des principales plateformes de diffusion des idées, et leur interdire d’exercer une censure hors de tout cadre légal sur les débats publics et politiques.
  • En France, nous interdirons l’usage abusif des conditions d’utilisation des plateformes pour censurer le discours de responsables politique, universitaires ou scientifiques reconnus et s’immiscer dans les processus électoraux.
  • Nous consacrerons également par la loi la neutralité du net et l’interdiction des dispositifs de surveillance généralisée.

source (p29) : https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2022/01/Asselineau2022_le_programme_v12i.pdf

 François ASSELINEAU : Site web

https://asselineau2022.fr/
Le site est hébergé par OVH, les emails du domaine sont également gérés par OVH.
Le site intègre des pisteurs Google classique et il est connecté à Google Youtube. Aucun CDN ne semble être utilisé.

 Fabien ROUSSEL : programme

Donner un statut et des droits sociaux aux travailleurs des plateformes numériques ainsi que des garanties inscrites dans le droit du travail et de la Sécurité sociale. Il sera mit fin à l’opacité des algorithmes des plateformes. Les représentant·e·s des travailleur·euse·s et le législateur disposeront d’un droit de regard sur le « management algorithmique ».

La lutte contre le harcèlement scolaire et le cyber-harcèlement sera décrétée grande cause nationale. Le programme « Les jeunes ambassadeurs des droits de l’enfant », initié par la Défenseure des droits, sera systématisé. Une formation au repérage du harcèlement scolaire, à l’utilisation des dispositifs existants et à la mise en œuvre de mesures concrètes adaptées à chaque situation sera dispensée. Une éducation au numérique sera proposée, afin d’éviter les dangers des réseaux sociaux, tout au long de la vie. Les plateformes numériques seront contraintes de coopérer avec la justice et de supprimer les contenus violents, haineux et discriminatoires.

Le régime de l’intermittence, dans le spectacle vivant et audiovisuel, sera conforté. Les artistes-auteurs seront doté·e·s d’un authentique statut, plus protecteur et garantissant effectivement leurs droits sociaux et leurs rémunérations. Les artistes et créateurs seront placés sous la protection de la République, face aux attaques obscurantistes dont ils et elles font de plus en plus l’objet. L’État protégera l’art et la création de la domination de l’industrie numérique nord-américaine.

Les lois liberticides adoptées au cours du dernier quinquennat seront abrogées. En particulier la loi « Sécurité globale » et des textes portant atteinte à la liberté de la presse et de création sur les médias numériques. Une loi protégera nos concitoyen·ne·s de la surveillance numérique de masse.

Une loi sera proposée au parlement contre les concentrations dans la presse, les médias et l’audiovisuel. Les entreprises de radio et de télévision publiques veilleront à faire respecter le pluralisme des idées et des traitements de l’information, à promouvoir la diversité des arts et de la culture, à encourager la création culturelle comme l’éducation. Une « responsabilité publique et sociale » sera appliquée à tous les secteurs de l’information et de la communication.
L’association et l’intervention des citoyennes et citoyens auditeurs ou téléspectateurs en seront la garantie. La directive européenne et la loi sur les droits d’auteurs « voisins » sera strictement appliquée. Le statut des journalistes sera protégé, et la rémunération de leur travail garantie pour éviter toute forme de pression sur la production de l’information.

source : https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/fabienroussel2022/pages/217/attachments/original/1643038967/exe_la_france_des_jours_heureux_LIVRE_stc.pdf?1643038967

 Fabien ROUSSEL : Site web

https://www.fabienroussel2022.fr/
Le site web est hébergé chez Octopuce créé par Benjamin Sonntag (co-fondateur de LQDN). Le serveur de nom est géré chez heberge.info. Les MX (serveur de mail) renvoient chez commun.pcf.fr, lui-même hébergé chez Octopuce. On aurait pu rester sur ce tableau idyllique. Des serveurs français gérés par des libristes. Dommage, le site repose sur les CDN Cloudflare et EdgeCast, Facebook et Google étant aussi présent en masse. On retrouve également Twitter et NationBuilder.

 Éric ZEMMOUR : programme

Éric ZEMMOUR propose ;

  • de faire émerger des solutions cloud souveraines et d’investir dans des technologies comme les ordinateurs quantiques, l’IA (donc les algorithmes) et les semi-conducteurs
  • d’accélérer les investissements dans la blockchain et le web3
  • que les données sensibles de l’État et des particuliers soient hébergés sur des serveurs Français avec des « solutions souveraines »
  • de défiscaliser l’investissement dans des startup
  • de Garantir une connexion haut-débit pour les particuliers et les entreprises
  • d’accélérer la numérisation de l’État
  • de prioriser l’enseignement de la programmation informatique au lycée

source : https://programme.zemmour2022.fr/numerique

 Éric ZEMMOUR : Site web

https://programme.zemmour2022.fr/
Le site web ne reflète absolument pas ce programme de « souveraineté numérique ». Il repose en majeure partie sur Amazon Cloudfront, certains morceaux sont hébergés par Akamai et Edgecast. Le tout repose également en grande partie sur Google. Le site web est hébergé par un CDN Cloudflare. Le MX du domaine (adresses emails) renvoient vers Google.

 Emmanuel MACRON : programme

  • En 2022, un carnet de santé numérique sera accessible à tous.
  • Achever la couverture numérique du territoire par la fibre d’ici 2025.
  • Un investissement massif dans l’innovation : robotique, numérique, sélection variétale...
  • Généraliser l’enseignement du code informatique et des usages numériques à partir de la 5e.
  • 20 000 accompagnateurs pour aider les Français qui en ont besoin dans la maîtrise des outils numériques et leurs démarches quotidiennes.

source : https://avecvous.fr/notre-action/numerique

 Emmanuel MACRON : Site web

https://avecvous.fr
Le site contient pratiquement tous les pisteurs possible. On retrouve sur Amazon Cloudfront du Cloudflare et du Google. Sans grande surprise, il est hébergé derrière une CDN Cloudflare, les noms sont gérés par Cloudflare et les mails par protection.outlook.com.

 Anne HIDALGO : programme

Donner aux travailleurs des plateformes les droits des salariés

  • les travailleurs des plateformes seront présumés salariés de celles-ci
  • la transparence des algorithmes deviendra la règle, avec contrôles et sanctions en cas de manquement à la sécurité et la santé
  • droits relatifs aux décisions des algorithmes impactant les travailleurs comme une réponse écrite sous une semaine à toute demande de justification
  • obligation de déclaration des travailleurs même celles non localisées sur notre sol.

Œuvrer pour la sobriété numérique

  • développement des filières de réemploi et de reconditionnement d’équipements électroniques + taux réduit de TVA
  • Obligation des principaux opérateurs de Data Center d’établir une charte de réduction de leur empreinte carbone
  • priorisation du déploiement complet des technologies existantes dans les zones blanches
  • demande aux opérateurs de réduire les ondes ambiantes
  • libération progressive des fréquences obsolètes

Juste rémunération des auteurs, des artistes, des interprètes, des écrivains, des producteurs et des diffuseurs

Pédagogies ouvertes et inclusives
Développer les nouvelles pédagogies à l’école : apprendre par la pratique, apprendre à apprendre, apprendre à coopérer, apprendre dans son environnement, dans la nature, dans sa commune, apprendre les nouveaux langages du numérique, apprendre à s’informer, etc.

source : https://assets.nationbuilder.com/2022avechidalgo/pages/208/attachments/original/1645795527/Anne_Hidalgo_Programme_officiel_en_A4_l%C3%A9ger.pdf

 Anne HIDALGO : Site web

https://www.2022avechidalgo.fr/
Le site est hébergé par OVH, le domaine est géré par OVH ainsi que les emails. Cependant les serveurs MX du domaine font également référence à Protonmail. Le site web quant à lui repose surtout sur Cloudflare, Edgecast et Amazon Cloudfront et intègre des pisteurs Google et Facebook. Il utilise également NationBuilder.

 Jean-Luc MÉLENCHON : programme

Les livrets thématiques de l’avenir en commun : Paix
L’Afrique ne doit pas être exclue de la course aux nouvelles frontières de l’humanité (espace, mer, numérique).

Source : https://melenchon2022.fr/livrets-thematiques/paix/

Les livrets thématiques de l’avenir en commun : Défense
Faire preuve de créativité dans les domaines cyber, spatial et maritime (sous-marin compris). Se contenter des fétiches de la puissance dont l’exhibition cache mal à présent les trous capacitaires n’est pas à la hauteur. Par exemple, il faudra considérer l’intérêt de constituer une véritable «  flotte  » de drones sous-marins. Cela devra en outre s’articuler aux grandes orientations qui seront données dans le cadre de la planification écologique. Par exemple, le développement massif du parc éolien offshore (au large) devra être anticipé. Les besoins en matière de souveraineté numérique (cloud) et industrielle (fonderie, câbles) devront être formalisés.

source : https://melenchon2022.fr/livrets-thematiques/defense/

Les livrets thématiques de l’avenir en commun : Éducation
Débarrasser l’école des lobbies et garantir sa neutralité : Sortir l’école du dogme néolibéral en supprimant l’ensemble des partenariats entre l’Éducation nationale et le Medef ; développer et mettre à la disposition de tous les établissements des outils numériques gratuits et garantissant la protection des données ; généraliser l’équipement en logiciels libres.

source : https://melenchon2022.fr/livrets-thematiques/ecole/

Affirmer le caractère d’intérêt général de la révolution numérique

La révolution numérique est une chance immense pour l’humanité. Elle peut permettre un développement humain, scientifique et démocratique inédit à condition de ne pas laisser faire les multinationales qui veulent se l’accaparer pour leurs seuls profits. Faire du numérique un bien commun mondial est un enjeu démocratique, économique et social de premier plan : la technologie doit servir le progrès humain, et non créer de nouvelles inégalités ou restreindre les libertés.

Mesure clé : Garantir le droit à un accès minimal gratuit à Internet

  • Garantir la couverture numérique de tout le pays en fibre d’ici 2025
  • Aller plus loin que le règlement européen de protection des données pour agir contre les discriminations entraînées par le traitement algorithmique des données personnelles, en dotant la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) de moyens de contrôle efficaces
  • Constitutionnaliser le droit au chiffrement des données et des communications
  • Systématiser la publication en données ouvertes des informations publiques détenues par les collectivités
  • Garantir le maintien de guichets et de formulaires papier malgré la dématérialisation des services publics et la transformation numérique des administrations, déployer un service public de proximité pour accompagner les 20 % de Français en difficulté avec le numérique (illectronisme)

source : https://laec.fr/section/85/affirmer-le-caractere-dinteret-general-de-la-revolution-numerique

Garantir la souveraineté numérique de la France

La mise en réseau mondiale permet de nouvelles coopérations à travers la circulation des idées, des paroles et des écrits. Elle doit se faire dans un cadre international garantissant la maîtrise publique et démocratique d’Internet : la France ne doit pas dépendre d’autres pays et des multinationales comme les Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft (GAFAM). Elle doit pouvoir prendre ses propres décisions.

Mesure clé : Garantir la neutralité du Net, c’est-à-dire l’accès égal de chacun et l’égalité de traitement

  • Passer sous contrôle public les infrastructures du numérique et des télécommunications
  • Créer une agence publique des logiciels libres chargée de planifier leur développement stratégique domaine par domaine en identifiant les manques et en finançant les projets-clés
  • Généraliser l’usage des logiciels libres dans les administrations publiques et l’Éducation nationale
  • Permettre à tous les citoyens et à toutes les entreprises l’accès à des services et logiciels en ligne hébergés sur des serveurs français de droit français
  • Refuser la censure privée sur les réseaux sociaux opérée par les GAFAM
  • Garantir l’hébergement des données des services publics français et des entreprises essentielles sur des serveurs de droit français situés en France
  • Défendre une gouvernance mondiale d’Internet en établissant une agence consacrée à l’ONU
  • Renforcer l’excellence française dans le virtuel, soutenir les créations françaises dans un but émancipateur
  • Créer un centre national du jeu vidéo et développer une filière publique de formation dans ce domaine
  • Créer la mission nationale de maîtrise de l’intelligence artificielle
  • Créer une fonderie française pour microprocesseurs
  • Rétablir la propriété française publique sur Alcatel Submarine Networks
  • Réduire l’impact écologique du numérique (réglementations sur l’obsolescence programmée, politiques incitatives sur le low-code, indice carbone sur le Web...)
  • Baisser la production de chaleur et la consommation électrique des data centers et soumettre ceux-ci à une autorisation de construction

Source : https://laec.fr/section/86/garantir-la-souverainete-numerique-de-la-france

Ljf à complété cette section ; lire la suite sur le forum ARN

 Jean-Luc MÉLENCHON : Site web

https://melenchon2022.fr/
Le site web est derrière un CDN Akamai. J’ai seulement trouvé des liens vers lafranceinsoumise.fr et typekit.net. Le serveur de nom est géré par Cloudflare et les mails sont opérés par Gandi.

 Marine LE PEN : programme

  • Parvenir à la souveraineté numérique
  • Réduire la fracture numérique
  • Imposer le respect de la loi française aux acteurs du numérique
  • Rendre obligatoire l’hébergement des données des Français, des entreprises françaises et des services publics en France ou dans l’Union européenne, par des opérateurs français ou européens
  • Renforcer la cybersécurité et maîtriser le cyberespace

source et précisions : https://mlafrance.fr/pdfs/projet-le-numerique.pdf

 Marine LE PEN : site web

https://mlafrance.fr
Sans surprise le site web contient des pisteurs Google et Facebook. On trouve également le CDN unpkg.com. Le site web est hébergé par OVH de même que les emails et le serveur de nom.

 Florian PHILIPPOT : programme

- Coup d’arrêt au tout numérique dans l’apprentissage (notamment pour une parfaite maîtrise de l’écriture manuscrite).
- Vrai droit à l’oubli numérique et à l’effacement des données personnelles stockées.

source : https://les-patriotes.fr/wp-content/uploads/2021/12/programme2022.pdf

 Florian PHILIPPOT : site web

https://les-patriotes.fr/
Le site web contient uniquement des pisteurs Google. Le site web et les emails sont hébergés chez Infomaniak (un hébergeur Suisse) et le serveur de nom pointent chez O2switch (français basé à Clermont Ferrand).

 Phillippe POUTOU : programme

Pas de programme numérique.
https://poutou2022.org/programme

 Phillippe POUTOU : site web

https://poutou2022.org/
Le site web contient des pisteurs Google et Twitter. Il est également relié à Edgecast. Chose intéressante on peut noter que certaines ressources sont chargées depuis npa2009.org. Le site est hébergé chez OVH, les emails sont gérés par Gandi ainsi que le domaine.

 Valérie PECRESSE : programme

Pas de programme numérique au 01/04/2022

 Valérie PECRESSE : site web

https://valeriepecresse.fr/
Le site contient des pisteurs Google et repose sur un CDN Amazon Cloudfront. On trouve également un lien avec Onesignal.com, un service commercial de notification push pour smartphone. Le site est hébergé par OVH, le domaine est géré par OVH et les emails par Gandi. Trois entreprises françaises.

 Nathalie ARTHAUD : programme

Je n’ai pas trouvé de programme numérique au 1/4/2022.
https://www.nathalie-arthaud.info/programme

 Nathalie ARTHAUD : site web

Le site n’est relié qu’à trois domaines : cloudflare.net, fontawesome.com et lutte-ouvriere.org. Le site web est hébergé chez OVH, le domaine et les emails sont opérés par Gandi.

Un message, un commentaire ?

Note : Ce forum n'est pas un espace SAV. Merci de soumettre vos problèmes sur un forum spécialisé en rapport avec votre question. Si la question concerne un script que j'ai écrit merci de me contacter par courriel.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Dernières brèves

Wikipedia, l’encyclopédie démocratique ? 22 mai

Planter des arbres pour sauver le climat ? 18 mai

Le sénat valide la reconnaissance faciale 15 mai

CAF et dématérialisation ne font pas bon ménage 14 mai

Les 5 arnaques du marché privé de l’électricité EU 9 mai

Une politique numérique de gauche est-elle possible ? 6 mai

application d’identité numérique avec la carte d’identité numérique 30 avril

Mukbang ; ces youtubeurs qui vendent leur vie pour des vues 4 avril

MACRON : 5 ANNÉES D’ATTAQUES CONTRE NOS LIBERTÉS 24 mars

Pôle Emploi : dématérialisation et contrôle social à marche forcée 19 février


Articles populaires

Rechercher

Agenda du libre en Alsace

Vandœuvre-lès-Nancy : Concert Veilleuse, Le vendredi 24 juin 2022 de 18h30 à 19h30.

Nancy : Prochaines réunions, Le vendredi 20 mai 2022 de 20h30 à 23h00.

Vandœuvre-lès-Nancy : Écran dynamique affichant des informations, Le samedi 4 juin 2022 de 10h00 à 12h00.

Vandœuvre-lès-Nancy : Projet cartographie d’intérieurs, Le samedi 14 mai 2022 de 10h00 à 12h00.

Wintzenheim : Réunion du Club Linux, Le samedi 14 mai 2022 de 13h00 à 19h00.


no-gafam-zone
Onestlà!
Web0 manifesto