Informagicien, crypto-enthousiaste, adorateur des internets 2.0, des chats et des logiciels libres

Un hacker n’est pas quelqu’un de mauvais

jeudi 22 septembre 2016

Mots clés : désinformation, refléxion,

Merci Numendil, j’avoue que moi même tous ces abus de langage sont un peu chiants à la longue parce qu’ils changent le sens des choses. Et si pour le mot chiffrer ça n’as qu’un impact sémantique, pour le mot hackers ça nous fait passer pour des voyous et des pourris.


Voir en ligne : Hackers (lol) et canular à Paris, le nawak