Informagicien, crypto-enthousiaste, adorateur des internets 2.0, des chats et des logiciels libres

Pourquoi n’avoir « rien à cacher » n’est pas une raison pour accepter la surveillance de masse

vendredi 22 septembre 2017

Mots clés : agence de renseignement, documentaire, vie privée,

Quelques réponses pour les libristes qui se voient souvent opposés l’argument du « rien à cacher ».


Voir en ligne : Pourquoi n’avoir « rien à cacher » n’est pas une raison pour accepter la surveillance de masse