Informagicien, crypto-convaincu, adorateur des internets 2.0, des chats et des logiciels libres

Partenariats public-privé : payés par l’État pour s’approprier nos données

samedi 20 juin 2020

Mots clés : GAFAM, politique,

Avec le confinement [...] les partenariats public-privé avec les Gafam ou avec de « jeunes start-ups innovantes de la high-tech dans l’Hexagone » se multiplient et se renforcent. Éducation nationale, enseignement supérieur, hôpitaux : tous nos services publics sont menacés.


Voir en ligne : Partenariats public-privé : payés par l’État pour s’approprier nos données