Informagicien, crypto-enthousiaste, adorateur des internets 2.0, des chats et des logiciels libres

Munich abandonne les postes de travail sous GNU/Linux

dimanche 3 décembre 2017

Mots clés : logiciels libres,

Et le pire c’est que les logiciels libres semblent n’y être pour rien il ne s’agit que d’une mauvaise gestion du parc.
Les administrations semblent oublier que si les logiciels libres sont bien souvent gratuits, le support et le dépannage eux sont payants.


Voir en ligne : Munich acte l’abandon de Linux au profit de Windows 10