Informagicien, crypto-enthousiaste, adorateur des internets 2.0, des chats et des logiciels libres

Derrière les sites web, les GAFAM

Publié le lundi 12 novembre 2018, par Djan

Mis à jour le lundi 12 novembre 2018

Mots clés : GAFAM, traqueur,

Je tombe de plus en plus souvent sur des alternatives intéressantes du point de vue social, écologique ou informatique. Malheureusement ces alternatives sont très souvent construites avec des briques GAFAM. 
Si bien intentionnées soient-elles, elles donnent plus de pouvoir à de grandes entreprises qui utilisent des quantités indécentes d’électricité, aspirent les données personnelles de millions de personnes, qui pratiquent l’obsolescence programmée (matérielle et logicielle) pour forcer à la consommation, l’évasion fiscale à grande échelle et veulent acquérir toujours plus de pouvoir bien qu’elles soient déjà dans une position dominante.
Cet article n’a pas pour but pour blâmer ces alternatives, seulement de faire prendre conscience que les sites web dépendent souvent des GAFAM et de réduire notre dépendance pour ré-décentraliser internet.
Je n’ai pas prétention a avoir effectué un travail journalistique, ces informations sont accessibles publiquement. Vous pouvez reproduire cela chez vous avec la commande Unix dig et le bloqueur de publicités/traqueurs uBlock Origin.

Avaaz

Ce site doit sûrement avoir la meilleure popularité dans le domaine des pétitions en ligne. Il se définit comme « le mouvement qui permet aux citoyens de peser sur les décisions politiques partout dans le monde ». Ça m’a l’air génial. C’est le fameux rêve de démocratie que beaucoup espèrent.

Sur la page d’accueil on constate que le visiteur est pisté dès son arrivé par le traqueur Google Analytics (l’outil de statistiques pour les webmaster de chez Google) ainsi que le Google API (qui sert à augmenter les fonctionnalités des sites web). On retrouve aussi Facebook.

Un coup d’oeil sur les informations du domaine nous apprends que les courriels de Avaaz sont gérés par Google.

Autrement dit Google est au courant de toutes les communications qui sont faites depuis et vers Avaaz ainsi que leurs contacts.

Le serveur de nom d’Avaaz sont gérés par Cloudflare qui est un autre grand acteur US. Comme les GAFAM, Cloudflare devient un point de passage obligé car il permet aux sites web de résister aux attaques par déni de service au prix d’un pistage et d’une centralisation du web.

Mais le problème avec Avaaz semble être plus que l’utilisation des outils GAFAM leur opacité de fonctionnement. [1]

Change

Change est à peu près du même style. Des pisteurs Facebook, Google et Twitter.
Les mails sont gérés par Google. Le site est hébergé chez Amazon d’après les mentions légales, mais je n’ai pas trouvé leurs traces dans les domaines vu qu’ils sont gérés par dnsmadeeasy.

Sumofus

Un autre site de pétition en ligne.
Pour les pisteurs c’est un peu du même style que les autres.

Coté DNS c’est hébergé chez Amazon comme beaucoup d’autres organisations.

et coté courriel c’est Google qui répond.

Cyber-Acteurs

Un site web de pétition mais français cette fois.
Coté pisteurs ils sont en moins grand nombre que les autres mais néanmoins présents.

Un bon point cependant les DNS sont gérés par infini qui fait partie des CHATONS.

Halte Obsolescence (HOP)

Halte Obsolescence est une association qui lutter contre l’obsolescence programmée des produits électroniques.
Ça part presque bien puisque les DNS du domaine sont enregistrés chez Gandi qui est français.

Mais le site contient des pisteurs Google.

Et il utilise les serveurs de Gmail.

Mr Mondialisation

« Mr Mondialisation est un Think Tank informel et citoyen francophone à visée internationale dont l’objectif principal est d’alimenter le débat libre dans la sphère publique autour des grands sujets mondiaux et locaux de notre temps. »

Le site est également blindé de pisteurs GAFAM mais au moins il est hébergé par OVH.

Reporterre

Idem pour « Le quotidien de l’écologie » même si les pisteurs sont présents en moins grand nombres.

Là encore l’hébergement est assuré par OVH.

Terra Eco

D’après le manifeste de Terra Eco :
Pour porter haut et loin la parole de la rédaction et les aspirations de ses lecteurs, Terra eco doit être libre, affranchi des pressions extérieures, qu’elles soient politiques, financières, économiques ou publicitaires, ou internes. C’est en exerçant librement son journalisme que Terra eco contribuera à faire sauter les verrous d’une société pétrifiée et privée de ses pouvoirs.

Le site web est hébergé par Gandi ce qui est une bonne chose.

Malheureusement il intègre également des trackers GAFAM.

Ecosia

Ecosia est un moteur de recherche qui « plante des arbres ».
Le site ne contient pas de pisteurs. C’est assez rare pour être souligné donc je vais insister sur ce point. Le site ne contient pas de pisteurs.
On peut regretter que le domaine soit géré par une boite US à savoir Dnsmadeeasy et pas une entreprise européenne.

Par contre les courriels sont hélas, gérés par Google.

Et les pages de résultats font des appels au moteur Bing de chez Microsoft.

Lilo

Là encore la page d’accueil ne contient aucun pisteurs.
Chez moi certains éléments sont bloqués, mais ils sont tous internes au site.

Par contre sur les pages de résultats j’ai des annonces Microsoft via le moteur de recherche Bing.

L’hébergement est géré par OVH.

Un message, un commentaire ?

Note : Ce forum n'est pas un espace SAV. Merci de soumettre vos problèmes sur un forum spécialisé en rapport avec votre question. Si la question concerne un script que j'ai écrit merci de me contacter par courriel.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)